Prévention de la transmission de la mère à l’enfant durant l’allaitement

Export Indicator

Pourcentage de femmes vivant avec le VIH qui reçoivent des antirétroviraux pour elles-mêmes ou leurs enfants en période d’allaitement (précédemment, indicateur 3.8)
What it measures

L’indicateur 3.1 porte sur la couverture des mères durant la grossesse et l’accouchement. L’indicateur 3.1a porte plus précisément sur la prophylaxie dont bénéficient les femmes ou leurs bébés durant l’allaitement.

Rationale

Pour les femmes qui ne suivent pas une thérapie antirétrovirale, le risque de transmission du VIH à l’enfant durant l’allaitement reste élevé. Ce risque peut être réduit par l’administration d’un traitement à la mère ou au bébé durant toute la période d’allaitement. Les données permettront d’évaluer la réalisation des objectifs nationaux et mondiaux visant à éradiquer la transmission mère-enfant, d’éclairer la planification des politiques et stratégies, de promouvoir l’action menée et d’exploiter les ressources disponibles pour étendre les programmes.

Numerator

Nombre de femmes vivant avec le VIH et se trouvant en période d’allaitement qui ont bénéficié d’une thérapie antirétrovirale pour elles-mêmes ou pour leur bébé afin de réduire le risque de transmission de la mère à l’enfant durant l’allaitement au cours des 12 derniers mois

Denominator

Nombre estimé de femmes vivant avec le VIH qui ont allaité au cours des 12 derniers mois

Calculation

Numérateur / dénominateur

Method of measurement

Pour le numérateur : données des programmes nationaux, obtenues par l’agrégation des données issues des outils de suivi, par exemple, les dossiers des patients et les formulaires de synthèse. Les données requises pour le numérateur peuvent être collectées lors du Diagnostic infantile précoce (DIP) effectué à l’âge de six semaines ou lors de la vaccination DPT3 qui intervient à l’âge de deux ou trois mois, et sont à distinguer des thérapies antirétrovirales administrées afin de prévenir la transmission périnatale. Pour les nourrissons allaités, il convient de collecter les données relatives à l’administration ou non d’antirétroviraux à la mère ou à l’enfant afin de réduire la transmission postnatale. Les femmes enceintes infectées par le VIH qui sont éligibles pour une thérapie antirétrovirale à vie, qui bénéficient d’un schéma thérapeutique et dont les nourrissons bénéficient par conséquent de l’effet prophylactique des antirétroviraux pour la réduction du risque de transmission lors de l’allaitement, sont également incluses dans le numérateur.
Pour le dénominateur : modèles d’estimation tels que Spectrum, ou enquêtes de surveillance des dispensaires prénatals associées à des données démographiques et à des ajustements appropriés sur la base d'enquêtes portant sur la couverture des maternités. Le dénominateur doit représenter le nombre de femmes vivant avec le VIH qui se trouvent en période d’allaitement. Dans les contextes où la plupart des femmes séropositives au VIH allaitent, le nombre estimé de femmes enceintes séropositives au VIH peut constituer une approximation du dénominateur (avec un ajustement en fonction du nombre d’enfants décédés avant le moment de collecte des données, si ces informations sont disponibles). Dans d’autres contextes où existe une population importante de nourrissons exposés au VIH, mais qui ne sont pas nécessairement allaités, il peut être nécessaire d’estimer le nombre de nourrissons exposés au VIH qui sont effectivement allaités.

Fréquence de mesure:
Annuelle ou plus fréquente, selon les besoins de suivi d’un pays

Measurement frequency

Annual

Disaggregation
Explanation of the numerator
Explanation of the denominator
Strengths and weaknesses

Cet indicateur permet aux États membres de suivre la couverture des programmes visant à réduire la transmission à l’enfant durant l’allaitement. Étant donné que cet indicateur évalue les antirétroviraux fournis, il n’est dans la plupart des cas pas possible de déterminer le respect ou non du traitement.
Cet indicateur ne doit pas être confondu avec l’indicateur 3.7, qui mesure le pourcentage de nourrissons, nés de femmes séropositives au VIH, recevant une prophylaxie par antirétroviraux pour la prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME) dans les six premières semaines de vie.
L’évaluation de la couverture de la thérapie antirétrovirale durant l’allaitement est importante, mais dans de nombreux contextes, le suivi se détériore de manière significative à l’issue de la visite de la sixième semaine. Il est donc malaisé d’obtenir une estimation précise de la couverture de la thérapie antirétrovirale au-delà de cette période. Pour les populations où l’allaitement est habituel, des efforts doivent être consentis afin d’assurer une couverture de la thérapie antirétrovirale durant l’allaitement au-delà de cette période de six semaines ou du moment de la vaccination DPT3.
Lorsque les données soumises pour cet indicateur ne sont pas représentatives au niveau national, veuillez le mentionner dans la zone réservée aux observations et fournir un descriptif de l’échantillon.

Further information

La prévention de la transmission mère-enfant est un domaine d’action qui évolue rapidement. Par conséquent, les méthodes de suivi de la couverture de ce service évoluent à l’avenant. Vous trouverez les toutes dernières informations à ce sujet en suivant les liens ci-dessous :
www.who.int/hiv/pub/mtct/en
www.who.int/hiv/pub/me/en/index.html