Nombre et pourcentage d'adultes et d'enfants nouvellement inscrits à un programme de prise en charge du VIH qui ont commencé le traitement pour une infection tuberculeuse latente (thérapie préventive avec isoniazide) parmi les adultes et enfants nouvellem

Export Indicator

Nombre et pourcentage d'adultes et d'enfants nouvellement inscrits à un programme de prise en charge du VIH qui ont commencé le traitement pour une infection tuberculeuse latente (thérapie préventive avec isoniazide) parmi les adultes et enfants nouve
What it measures

S'assurer que les personnes séropositives éligibles reçoivent un traitement pour une infection tuberculeuse latente et
ainsi réduire l'incidence de la tuberculose chez les séropositifs.

Rationale
Numerator

nombre total d'adultes et d'enfants nouvellement inscrits à un programme de prise en charge du VIH
ncé le traitement pour une infection tuberculeuse latente (ont reçu au moins une dose) pendant une
période déterminée

Denominator

nombre total d'adultes et d'enfants nouvellement inscrits à un programme de prise en charge du VIH
pendant une période déterminée

Calculation
Method of measurement

Les données requises pour cet indicateur peuvent être collectées à partir des registres de thérapie pré-antirétrovirale
et antirétrovirale des services de prise en charge du VIH, selon le lieu de mise en œuvre de la thérapie préventive
pour la tuberculose. Les personnes séropositives doivent être soumises à un dépistage de la tuberculose. Si aucune
tuberculose active n'est décelée, une thérapie préventive contre l'infection sera proposée conformément aux
directives nationales. Les personnes qui acceptent cette thérapie et qui reçoivent au moins la première dose doivent
être consignées. Cette information doit figurer dans une colonne supplémentaire du registre de prise en charge du
VIH et sur la fiche de traitement du patient. Des informations plus détaillées doivent être collectées pour permettre
une prévision plus précise des besoins en médicaments dans le cadre de la gestion des approvisionnements : un
registre de pharmacie pour la thérapie préventive de la tuberculose par isoniazide doit indiquer si le patient s'est
présenté pour récupérer des médicaments supplémentaires (généralement chaque mois). Ces registres permettront
aux établissements de déclarer chaque trimestre le nombre de nouveaux cas, de cas en cours et de cas terminés. Si
ces informations sont collectées régulièrement, l'indicateur de choix sera le nombre de patients séropositifs
terminant le traitement d'une infection tuberculeuse latente par rapport au nombre total de patients séropositifs qui
ont commencé ce traitement. Des sites de test pilotes font apparaître qu'entre 10 et 50 % des patients séropositifs
pourraient commencer une thérapie préventive contre la tuberculose, mais certains ne répondront pas aux critères,
certains refuseront de participer et d'autres abandonneront pendant la procédure de dépistage. La proportion de
personnes susceptibles de commencer une thérapie préventive contre la tuberculose dépend de l'algorithme de
dépistage utilisé (par exemple, l'utilisation d'un test dermatologique à la tuberculine comme moyen de dépistage
réduit le nombre de patients éligibles) et du type d'établissement procédant au diagnostic du VIH. Une grande partie
des patients orientés par des hôpitaux ou des cliniques seront malades, ce qui ne leur permettra pas de recevoir un
traitement contre une infection tuberculeuse latente. Les proportions seront plus importantes dans les sites liés à la
prévention de la transmission mère-enfant du VIH ou les centres autonomes de conseil et de dépistage volontaires.
Pour la plupart des programmes, l'objectif est que plus de 60 % des patients commencent une thérapie préventive par isoniazide (selon le type de centres de conseil et de dépistage du VIH disponibles).

WHO: Carte patient prise en charge/TAR et registre modifié de dispensation des soins pour l’infection par le VIH.
Les données requises pour cet indicateur sont collectées à partir des registres (pré thérapie antirétrovirale et sous thérapie antirétrovirale) des centres de soins pour l’infection par le VIH, selon les lieux de prescription de la thérapie préventive de la TB. Les patients séropositifs devraient bénéficier du dépistage de la TB. Ceux d’entre eux pour lesquels il ne sera pas détecté de TB active se verront proposer une thérapie préventive, en accord avec les recommandations élaborées au plan national. Tous les patients qui acceptent cette thérapie et reçoivent au moins la première dose de traitement doivent être enregistrés. Cette information est enregistrée dans une colonne additionnelle des registres de soins pour le VIH. Une anticipation précise des besoins en médicaments pour la gestion des approvisionnements exige le recueil d’informations plus détaillées.

Contrôle de qualité des données et informations pour remplir le Formulaire de Rapport
• Merci de préciser si les données que vous communiquez couvrent le pays entier, ou proviennent d’un échantillon sélectionné (si tel est le cas, indiquez en détail la situation représentée par les données, ainsi que les hypothèses d’extrapolation de ces données à un nombre à caractère national).

Measurement frequency

Continuously

Disaggregation
Explanation of the numerator
Explanation of the denominator
Strengths and weaknesses

Le traitement de la TB latente a pour objectif de réduire l’incidence de la TB évolutive chez les personnes vivant avec le VIH, co-infectées par la TB mais pas sous sa forme active. Inclure des patients à qui au moins une dose de traitement est remise est relativement facile, même dans les environnements à ressources limitées. Il s’agit là de l’information minimale requise pour s’assurer que la thérapie préventive de la TB est proposée aux patients séropositifs en l’absence d’une confirmation de TB active. Cependant, à moins d’une collecte de données additionnelles, cet indicateur n’apporte pas d’information sur le nombre de patients qui adhèrent au traitement préventif de la TB ou arrivent à son terme. La collecte de données plus complètes sur l’adhésion au traitement ou sur sa poursuite jusqu’à son terme exige bien plus de sources d’information.

Autres facteurs à prendre en compte
Les registres de délivrance des thérapies préventives de la TB des pharmacies doivent enregistrer les visites des patients venus renouveler leur traitement. (d’ordinaire tous les mois). Á partir de ce registre, les établissements devraient pouvoir rapporter le nombre de traitements nouveaux, en cours et terminés, à un rythme trimestriel. Si ces informations sont recueillies en routine, l’indicateur idéal serait “le nombre de patients séropositifs arrivant au terme de leur traitement de la TB latente, en tant que proportion du nombre total de patients séropositifs ayant débuté ce traitement ». Selon les sites pilotes de dépistage, on peut s’attendre à ce que 10–50% des patients dont le dépistage du VIH est positif débutent une thérapie préventive de la TB ; certains d’entre eux ne répondront pas aux critères de mise sous traitement, d’autres déclineront l’offre de traitement ou interrompront leur suivi pendant le processus de pré inclusion. La proportion de patients susceptibles de débuter une thérapie préventive de la TB dépend de l’algorithme employé (par exemple, l’usage du test de tuberculine comme outil de pré inclusion réduit le nombre des patients qui répondent aux critères de mise sous traitement) et aussi du type d’établissement où le diagnostic du VIH est établi. Concernant les réorientations vers les hôpitaux ou les centres de soins du VIH, le nombre de patients déjà malades et ne répondant pas aux critères de mise sous traitement de la TB latente serait plus élevé. De plus fortes proportions de patients proviendront probablement des sites de dispensation de la PTME ou des centres de dépistage et de conseil volontaires non associés à un établissement de soins. La plupart des programmes devraient cibler la mise sous traitement préventif par isoniazide de plus de 60 % des patients.

Utilisation des données
Si la valeur est faible, merci d’essayer d’en comprendre les raisons et de comparer les données ventilées avec la moyenne nationale afin d’identifier les régions nécessitant une attention particulière et les raisons pour lesquelles la couverture y est sous optimale. Explorez les données supplémentaires sur les traitements préventifs de la TB et les traitements la TB par isoniazide.

Further information